L’art de la transparence

Mise en situation: gare de Toulouse, quai n°9 (le plus au fond, genre no man’s land), dimanche, 21h, 30°C, je viens récupérer quelqu’un.

Le train ayant plus de retard que prévu, je me pose rapidement sur un petit siège histoire de comater tranquillou. Là, un mec débarque, la mèche en vrac sur la gueule, le slim et les santiags noire, maigrichon et genre un peu rocker. Jusque là, rien de bien extraordinaire. Sauf que le gars commence à rouler une clope avec du papier transparent.

Alors ouais, ok, je suis peut être un connard de bouseux provincial et je suis certain que c’est très répandu dans les milieux hypes d’ici et d’ailleurs. Toujours est-il que j’ai scotché dessus vu que ça ressemble vraiment à du plastoc. Qui n’en veut de ma clope au cellophane? Après 5 mins de googlisation, j’apprends que c’est en fait de la cellulose, que c’est censé être super ultra naturel et qu’évidemment ça coûte 2 à 3 fois plus cher qu’un bon vieux pack d’OCB.

L’objet du délit

Là, je me demande… quel est l’intérêt de ce putain de truc?

1. le style: il est clair qu’on ne passe pas inaperçu avec ce genre de truc, ça a très bien marché sur moi donc j’ose même pas imaginer sur les gamines tout juste pubères à la sortie du concert de Tokyo Hotel.

2. la santé et l’écologie: moins de chlore toussa toussa, pour moi c’est surtout une fausse excuse pour vendre du papier plus cher aux bobos. Et puis, indépendamment du papier, ya encore suffisamment de merde dans la clope pour que ça fasse pas une énorme différence. Autant assumer ses vices et fumer crade.

3. la provoc’ gratuite: oula, regardez, je fume une clope roulée transparente. Si vous regardez bien vous pourrez peut être réaliser qu’en fait je suis un vilain fumeur de joint avec des vrais bouts de marijuana dedans. Et puis même si c’est juste une clope, je vous emmerde.

Autant les points 1. et 2. me laissent assez dubitatifs, autant le point 3. me plaît bien. Je ne fume plus depuis longtemps et la fumée me dérange de plus en plus mais j’avoue que je garde quand même une certaine sympathie pour tous ces pauvres fumeurs obligés de se terrer chez eux pour cramer leur mégot. Je suis aussi assez nostalgique des bars et des salles de concert enfumés, ça évitait au moins de sentir la vieille transpi dégueux. Donc ma foi, si des djeuns cools veulent revendiquer ce genre de trucs en fumant des clopes transparentes, grand bien leur fasse.

Sauf qu’au final, après avoir allumé son truc, la première réaction du gars a été « oh, ça va? la fumée te dérange pas? »

La rebellitude en a pris un coup.

Tags: , , , , , , , , ,

5 Responses to “L’art de la transparence”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php:58 Stack trace: #0 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php(19): the_commenter_link() #1 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(174): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(145): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(135): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #4 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(321): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #5 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/comment-template.php(2103): Walker->paged_walk(Array, -1, 0, 0, Array) #6 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/comments.php(27): w in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php on line 58