I put a spell on you

Samedi, 9h, je me réveille. Mais pour comprendre comment j’en arrive à voir un morceau de la semaine que je ne vois jamais (le samedi matin), il faut revenir quelques heures en arrière.

Vendredi 16h, pot de départ à la retraite de 2 collègues. Il y a du champagne et de la blanquette de Limoux. J’ai la fatigue de la semaine dans les pattes, la fatigue mélancolique de l’automne/hiver et la fatigue chronique de dormir trop peu depuis des années. Un verre, deux verres, trois verres. Un muffin au chocolat, un muffin aux raisins secs, un autre muffin au chocolat. Un autre verre. Des discussions politiques, des discussions de boulot, des discussions tout court. Un autre verre. Je n’ai pas l’impression d’avoir bu énormément vu la quantité de mousse dans chaque ration, n’empêche que j’étais tout chose.

Vendredi 19h30, j’arrive chez moi, plus crevé que bourré, des potes doivent passer faire coucou en coup de vent vers 20h. Je décide de m’assoupir 5 mins et c’est évidemment là que la porte sonne. Non, ce n’est pas mon voisin, il est bien 20h. On discute de toute et de rien puis ils partent à leur concert vers 21h après avoir englouti leur fast food.

Vendredi 21h (pour ceux qui suivent pas), j’ai sommeil, j’ai faim mais je résiste à l’envie d’ouvrir une bière ou de me servir un mezcal. Pour une fois mon alcoolisme léger reste raisonnable. N’ayant aucune force ni motivation pour faire à bouffer, je me traîne jusqu’au McDo.

Vendredi 22h, après avoir englouti mon McDo et comaté devant des programmes télévisuels merdiques du vendredi soir, je me sens irrémédiablement attiré par mon lit. Même mon PC n’arrive pas à me garder éveillé et je sombre dans une chape de plomb.

Et ouais, pour la première fois depuis… je sais pas quand, probablement des années, je me suis couché ET endormi à 22h. Du coup je me suis senti tout con ce matin, à pas savoir quoi foutre d’un samedi matin bien tristounet, il faisait même pas beau pour aller photographier la brume sur le canal.

Je vais donc glandouiller tranquillement en attendant l’apéro de ce soir.

Bon weekend à tous!

Tags: , ,

5 Responses to “I put a spell on you”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php:58 Stack trace: #0 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php(19): the_commenter_link() #1 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(179): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(144): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(139): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #4 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(332): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #5 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/comment-template.php(2244): Walker->paged_walk(Array, -1, 0, 0, Array) #6 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/comments.php(27): w in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php on line 58