Le pourquoi du comment

Il y a quelques jours, j’étais tranquillement posé sur mon canap quand une question m’est tombée sur le coin de la gueule: pourquoi est-ce que j’en suis venu à blogger?

Il y a quelques années, en 2003 environ, je découvre ce qu’est un blog. De prime abord, ma réaction est épidermique « mais qui sont ces gros cons qui vont raconter leur vie sur internet?? ». Car depuis 1996 que je traîne mes guêtres sur le web, je me suis toujours fait un point d’honneur à ne pas refiler mon nom au premier cyber-ami venu, alors ne parlons pas de me servir d’une page web comme journal intime!

Pourtant, je pense que j’ai suivi les évolutions « importantes » du net en France dans son utilisation au quotidien. Je chatais avant tous mes potes sur le Palace, un vieux truc de chat US, avant qu’ils échouent sur le mythique caramail (et sa caramalette) puis je me retrouvais à utiliser ICQ avant que la plupart ait entendu parler de MSN.

J’ai commencé à jouer en ligne en « compétition » dès 1997-98 (Myth:TFL puis Myth 2) avant que WoW (World of Warcraft pour ceux qui vivent sur une autre planète) ratisse des millions d’abonnés et avant même que T4C puis DAOC prouvent l’incompétence de GOA/Wanadoo.

L’évolution logique, aurait dû être le blogging. Alors pourquoi diable aie-je raté cette étape?

Je pense qu’au départ, j’ai surtout eu cette impression de journal intime évoquée plus haut. Mais petit à petit, j’ai commencé à suivre des blogs comme je suivais certains forums ou sites classiques. D’abord des blogs BD avec en particulier le blog de Boulet ou de Gally puis Trondheim que je suivais déjà énormément dans ses publications puis plein plein d’autres. Ca devait être en 2006 grosso merdo.

A cette époque, je me mets de plus en plus à la photo et je me dis que ça serait cool d’avoir un support autre que les forums pour les diffuser. Mais comme d’hab, je suis une grosse loutre et je préfère passer mon temps à larver comme une merde. Le temps passe et un pote me fait découvrir LaFraise et ses biens jolis tshirts. Je découvre par la même occasion Sophie/Larcenette qui anime entre autre le blog du site sans vraiment prêter attention à ses activités hors LaFraise.

A cette époque, Lâm, un autre gars de LaFraise, quitte l’aventure. Curieux, je vais lire sur son blog le pourquoi du comment et je mets le doigt dans le dangereux engrenage du blog non-BD. De fil en aiguille, je découvre une facette de la blogosphère à côté de laquelle j’étais totalement passé. Où sont passés les journaux intimes que je trouvais si minables? Là, je vois surtout des gens passionnés, avides de faire partager leurs avis, leurs expériences et parfois, j’en conviens, leur quotidien. C’est souvent drôle, parfois intéressant, ya à boire et manger, comme dans la vraie vie et je me retrouve donc à lire plusieurs dizaines de mises à jour quotidiennes.

Moi qui raconte toujours des histoires, pourquoi est-ce que je ne rattraperais pas le train en marche? Plus que montrer mes photos, blogger me permettrait de disposer d’un support pour dire ce que j’ai envie à qui voudra bien l’entendre!

Pour cela, il faudra attendre juin 2008, que je lise un article qui me fera sauter le pas. A partir de là, je me trouve un hébergeur, installe wordpress, bidouille 3-4 conneries et paf, me voila en ligne!

La suite, vous la connaissez, elle réside dans la petite centaine de notes rédigées depuis maintenant 7-8 mois. Et même si vous êtes seulement une petite vingtaine par jour à passer par ici, je suis content de voir régulièrement dans les commentaires des noms connus et inconnus.

Donc voila, désolé pour le pavé mais j’avais envie d’écrire ce truc depuis quelques temps. Voyez ça comme un message à caractère informatif sans but précis ;)

Tags: , , ,

4 Responses to “Le pourquoi du comment”

  1. Marie 10 février 2009 at 14:33 #

    Et tu peux continuer, c’est sympa de passer par ici ;)

  2. lolo 10 février 2009 at 19:28 #

    +1000000000000000000000!!!!!!!!!! :-)

  3. oopsy 11 février 2009 at 23:50 #

    moi je crois que j’ai décidé de raconter mes conneries à moi parce que je trouvais que pour commenter la vie des autres ils avaient le droit de savoir un peu qui j’étais. ça n’a aucun sens je sais mais je trouve que c’est plus honnête…

  4. bintz 12 février 2009 at 11:47 #

    @oopsy: tiens c’est marrant comme démarche, je l’avais jamais envisagé de cette façon à vrai dire! Mais pourquoi pas.

Leave a Reply