Nostalgie webienne

Vous l’aurez déjà compris, j’aime bien faire mon vieux con à l’occasion. Parce que oui, pour certaines choses, c’était mieux avant. On parlait justement avec un pote de l’évolution d’internet depuis son arrivée en France jusqu’à maintenant et pffffff…

J’ai découvert internet grosso modo en 1996, à l’époque avec une connexion ultra limitée wanadoo de quelques heures par mois avec une carte modem 14.4k. Je me rappelle avec nostalgie de cette période où télécharger une image relevait du défi et où le web fourmillait d’une myriade de petits sites moches mais construits avec amour.

Quelle était alors notre utilisation du web?

Pour ma part, cela consistait à envisager tous les sujets qui m’intéressaient et à trouver tous les sites possibles les concernant. Ça allait du téléchargement d’images de manga aux renseignements sur mes groupes de musique fétiches de l’époque en passant par la récupération de règles maison de jeux de rôles. Pour ceux qui ont connu, souvenez vous des bannières en gif animé qu’on pouvait voir partout, des temps de chargement horribles pour 3 pauvres photos… Mais dans ce marasme, il y avait une vraie richesse communautaire et une véritable envie de partager la connaissance, aussi merdique soit-elle.

Puis vint la découverte du tchat via le Palace, un truc US, les premières désillusions des « rencontres » internetiennes face à des amis virtuels. Le passage de Warcraft 2 avec 2 PC chez des potes au jeu en ligne via Myth:TFL.

Bref, les possibilités étaient énormes, les sites commerciaux réduits. Google n’existait même pas encore et Alta vista faisait la guerre à Yahoo! pour devenir le moteur de recherche le plus utilisé (sans parler de feu Lycos au milieu).

J’aimais cette période. Il était moins question de fric et plus de partage.

Aujourd’hui, combien de sites consultez-vous par jour? Tout est centralisé. Pour ma part, ça se résume à mes boîtes mail, à facebook et à netvibes qui va centraliser tous les blogs que je suis. D’ailleurs, combien de sites qui ne sont pas des blogs consultez vous? De moins en moins…

A l’heure où la loi HADOPI vise à casser les libertés sur internet, j’aimerais parfois oublier le web 2.0 (quel concept merdeux ce truc quand même…) et revenir à mes plus jeunes années, galérer pour trouver le petit site qui a l’information que je veux, en me tapant 10 pages de résultat alta vista…

Mais au final, je me voile probablement la face et j’idéalise la préhistoire car je serais sans doute le premier à râler si on me flinguait mon haut débit!

Tags: , , , , , , , , , ,

3 Responses to “Nostalgie webienne”

  1. Vaness 2 avril 2009 at 12:51 #

    Bah c’est devenu un outil du quotidien mais ça n’en reste pas moins intéressant.

    - Ca t’arrive jamais de te perdre sur un site inattendu alors que tu faisais une simple recherche ?
    - Et que finalement de fil en aiguille tu te retrouves sur des sites qu’avaient rien avoir avec la recherche initiale ?
    - De passer 1h (wouah ca passe vite!) à te passionner pour la vie sexuelle des mouches tsé-tsé ?

    Moi ça m’arrive encore, c’est ce qu’on appelle surfer sur Internet et moi c’est ce qui m’a beaucoup plu à l’époque !

    C’est clair qu’avant, seules les personnes qui avaient les moyens (c’était cher les forfaits 10h wanadoo !) et un minimum du curiosité squattaient la toile, rien à voir avec le public skyblog actuel ;)
    Mais bon, suffit d’aller sur les bons sites, de trier les bonnes info et on trouve son bonheur.

    Concernant l’aspect communautaire (et là je parle de vraies communauté, pas de facebook ;) ) le net a révolutionné le monde du libre, de la culture (les p’tits artistes se font connaître)… ça a favorisé le partage.
    Après, malheureusement, ya eu des excès (piratage) qui nous mènent aujourd’hui à HADOPI… (d’ailleurs http://www.laquadrature.net/fr/HADOPI-blackout-images-bandeaux-boutons-bannieres#Blogs )

    Allez, arrête de penser durant tes heures de boulot, on te paye pas pour ça :p

  2. Greg 2 avril 2009 at 13:59 #

    Pfiooouuuu… Moi j’ai découvert internet en 2000. Avant, pour moi c’était « un truc pour chopper des virus », ce qui n’est pas faux ^^ Et puis j’ai mis le doigt dedans. Autant dire que le coude y est passé également.
    Ha nostalgie (bien moins ancienne que la tienne :D ) où on priait pour que le voisin de bureau ne se connecte pas en même temps que nous (merci aux hubs réseau pour si bien diviser la bande passante).
    Bon, on va pas se moquer des petites bandes passantes car il y a plus d’un mois je suis passé au 100M (en théorie) et en même temps au 2M (en pratique). Oui oui, j’ai bien augmenté ma bp théorique et diminué ma bp réelle (merci numericable). C’est pas faute de les appeler chaque semaine.
    Si ça peut te rassurer, on peut aussi se taper 10 pages de google pour trouver le bon endroit :)
    Allez, encore un peu de patience et on sera tous au 56k à nouveau et avec des messieux qui viennent visiter notre appart tous les mois. Ça sera presque comme à l’époque.

  3. bintz 3 avril 2009 at 16:52 #

    @Vaness: ça m’arrive de moins en moins de me « perdre » sur internet justement…

    @Greg: prends des cours de novlangue ;)

Leave a Reply