Ou comment travailler pendant ses vacances

Vous êtes probablement en vacances. Moi je ne le suis pas. Par contre, je ne vous ai toujours pas parlé de quelques trucs sortant un peu de l’ordinaire qui me sont arrivés pendant mon dernier séjour au Mexique.

J’atterris un jeudi aprem, elle vient me chercher à l’aéroport puis nous rentrons dans sa nouvelle colloc. Sur le chemin, elle m’annonce qu’elle a une réunion importante le lendemain matin, dans un bled en dehors de Mexico. Son agence est en relation avec le PRI, le parti politique historique du pays, pour réaliser une campagne avant les élections de début juillet. Ok soit, je savais qu’elle allait bosser pendant mes vacances là bas de toute manière.

Le vendredi, vers 15h, coup de fil: « on rentre de la réunion, ils nous ont filé 1 million (de pesos) en liquide et veulent 2 spots de pub pour mardi, on part en réunion de préproduction je sais pas à quelle heure je rentre. »

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhh (course dans tout l’appart en me tapant sur la tête comme Macaulay Culkin)

Donc oui, les hommes politiques mexicains sont de gros mafieux et vu comme la situation m’a été décrite, le mec a vaguement claqué des doigts, un random Pedro est arrivé avec une mallette remplie de biftons et puis voila, pouf, démerdez vous, moi je me barre dans mon hélico personnel. La discussion exacte a ressemblé à ça:

Le boss: « toi là, apporte moi un million! »
Pedro: « un million de masques? » (rappelez vous qu’on était juste dans la phase de panique pour la grippe)
Le boss: « mais non idiot, un million de pesos! allez allez, dépêche toi! »

Hmmm hmmm… 17h, nouveau coup de fil: « dis… ça t’intéresserait de participer à la réunion? »
Moi: « ben euh oui mais je sais pas si je vais trop me sentir à ma place… »
Elle: « mais si mais si, ils sont d’accord, je t’appelle un taxi »

Une heure plus tard, je suis à Polanco (le quartier chic de la ville avec les boutiques de luxe toussa toussa) pour rejoindre l’équipe. Le réalisateur et le producteur, qui bossent ensemble depuis environ 40 ans, sont de vieux loups de mer qui ont traversé le monde en long en large et en travers. Je me fais tout petit et j’écoute en essayant de comprendre ce qu’il va y avoir dans les spots. Je lui sussure quelques suggestions à l’oreille, ça la fait rire, elle les propose.

Vers 20h, la réunion est terminée, tout le monde papote avec moi et je suis cordialement invité à la suite des opérations: casting le samedi, tournage le dimanche et le lundi. Ok, j’avais pas envisagé mes vacances comme ça mais ma foi, c’est une bonne opportunité de voir le travail qu’elle fait ET d’assister à des trucs que je fais pas tous les jours et qui m’intéressent grandement.

Samedi, casting en 2-3h. En fait je suis un peu déçu car on ne voit pas réellement les acteurs. Ils ont été filmés le matin super tôt par la boîte à qui est sous-traité le casting. On visionne donc de courts passages vidéo pour avoir une meilleure idée de qui pourra faire le petit enfant espiègle, le petit enfant triste, le couple bourgeois ou encore le Monsieur X mexicain. C’est assez marrant et je me retrouve finalement à proposer pas mal de chose, à donner mon avis et, comble, à être écouté! Malgré mes conjugaisons douteuses et mon vocabulaire limité, il semblerait effectivement que je fais partie de l’équipe, c’est plaisant.

Dimanche, levé 6h du matin, un gros van de l’agence tout risque (noir, vitres fumées, potentiellement blindé) nous attends en bas de l’immeuble. C’est le véhicule dépêché pour nous, ça change des taxis qui puent l’essence et dont les amortisseurs n’amortissent plus grand chose.

Direction le tournage! Mais ça, ça sera pour le prochain article.

Tags: , , , , , , ,

9 Responses to “Ou comment travailler pendant ses vacances”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php:58 Stack trace: #0 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php(19): the_commenter_link() #1 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(179): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(144): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(139): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #4 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(332): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #5 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/comment-template.php(2244): Walker->paged_walk(Array, -1, 0, 0, Array) #6 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/comments.php(27): w in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php on line 58