Travail le dimanche

Je vous ai laissé au moment où je rentre dans un fourgon/van noir aux vitres fumées, je suis levé depuis une grosse demi-heure, il est environ 7h du mat. Mais avant d’aller plus loin, un petit brief sur la campagne. Elle s’articule sur deux phrases: no mas pretextos, vota por quien si cumple. En gros, plus d’excuse, votez pour ceux qui font ce qu’ils promettent, avec au milieu un petit « no me vuelvo a equivocar » (je ne me tromperai plus!)

L’idée est donc de faire des minispots que l’on pourra assembler par 2 pour avoir un spot de 30s mais aussi d’en faire des versions un peu plus longues pour les diffuser indépendamment.

Nous arrivons sur le premier lieu de tournage, une école. Tout de suite, je suis assez impressionné par toute la logistique vu que la cour de récréation fait office de cantine pour tous les gens qui bossent sur la production. On a donc droit à un petit déjeuner ultra copieux et un personnel aux petits soins. J’émerge donc doucement entre une proposition de chilaquiles et une autre d’oeufs brouillés, mais bon, au réveil, faut pas déconner!

Direction une salle de classe pour rencontrer l’actrice principale, une petite fille de 7-8 ans qui est censée jouer la sale gosse qui a pas fait ses devoirs « parce que ya un animal énorme qui est venu chez moi et paf il les a volé! ». La gamine est juste géniale dans son petit uniforme et surtout vachement professionnelle pour son âge.

Autour, c’est le branle bas de combat pour installer les spots, les réflecteurs, la caméra et les 50.000 accessoires de lumière/son/image. Je crois que si les vrais élèves étaient là, ça les changerait des cours sur la transmission de la grippe. En gros on a le tournage dans une salle de classe, le « studio » dans la salle à côté et tout le foutoir dans le couloir ainsi que dehors.

catcheur_des_bacs_a_sable
Catcheur des bacs à sable – Mexico

De mon côté, je me glisse dans cette agitation et je commence à shooter le backstage. La caméra est bientôt prête, on m’autorise gentiment à me coller juste à côté pour faire des photos avec le même angle. Commence alors une grosse heure coincé dans un coin, entre le perchiste son, le mec qui bouge la caméra pour le traveling et la caméra elle même. Le señor director me donnant quelques indications au fur et à mesure.

Malgré tous les spots, il y a peu de lumière et j’en chie pas mal. Jsuis pas habitué à tout ça moi! Bref, j’arrive quand même à sortir quelques shoots corrects. Je les montre à la miss et à son collègue directeur artistique et ils aiment bien! On commence même à me dire que ça pourrait être pas mal pour proposer une campagne d’affichage couplée à la campagne télévisuelle. Je suis un peu sur le cul.

llego_un_animalote
« Llego un animalote! » – Mexico

Après un enchaînement de petites prises pas top à base d’oubli du texte, la petite Karen fond en larme. C’est l’heure de la pause pour tout le monde. Figurants et équipes techniques se dégourdissent un peu les jambes… et moi aussi!

On s’y remet avec une autre caméra pour finalement boucler le bousin. Il est environ midi, le temps est passé bien vite.

no_trae_la_tarea
« No trae la tarea… » – Mexico

Pendant qu’on bataillait dedans, le reste de l’équipe a assemblé une urne et un isoloir dehors pour filmer une séquence qui doit apparaître en fin de spot. Elle doit montrer un mexicain lambda qui vient mettre son bulletin dans l’urne en disant sa petite phrase magique.

Le mec est super efficace et c’est plié en même pas une heure! C’est là que je me rends compte que ma batterie commence à tirer la gueule. Pas grave, j’ai juste à en changer. Ah merde, les autres aussi sont raides. Pas grave, j’ai juste à les recharger. Ah merde, j’ai laissé mon chargeur en France. Pas grave, j’ai juste à en racheter un…

no_me_vuelvo_a_equivocar
« No me vuelvo a equivocar! » – Mexico

Vu qu’on doit traverser toute la ville pour la séquence suivante, pas de panique et direction un énorme mall pour acheter un chargeur et des chaussures qui serviront d’accessoires pour un des spots suivants… mais là aussi, jvais vous faire un peu poireauter (j’ai surtout la flemme en fait) et je vous raconterai la suite au prochain numéro!

4 Responses to “Travail le dimanche”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php:58 Stack trace: #0 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php(19): the_commenter_link() #1 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(179): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(144): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(139): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #4 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(332): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #5 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/comment-template.php(2244): Walker->paged_walk(Array, -1, 0, 0, Array) #6 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/comments.php(27): w in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php on line 58