La pierre tonnerre

Sous ce titre kitchissime se cache mon dernier achat ludique: Thunderstone.

La première fois que j’ai vu cette boîte, c’était chez mon dealer de jeux le plus proche et j’allais acheter tout autre chose. Il me parle de cette nouveauté, je mate le design style pochette de metal des 80′s et je décline gentiment la proposition. Mais je suis quand même intrigué, je commence à écumer les sites spécialisés et forums en tout genre pour me faire un avis et au final ça a l’air pas mal. Beaucoup le comparent à Dominion que je ne connais pas vraiment et qui me tentait déjà, je me retrouve donc à trépigner comme un gosse en attendant mardi soir et la possibilité d’aller me le procurer.

Je sors du boulot et un quart d’heure plus tard, il est à moi. Première impression, la boîte est lourde et ce n’est pas étonnant vu les 500 et quelques cartes qu’elle contient. Je rentre à la maison et entreprend de déballer tout ça quand la bande de joyeux barbares venus pour tester la bête débarque. On attaque la lecture des règles, on installe et les premiers cris de guerre fusent dans le salon. Pas de doute, Thunderstone est immersif et poutrer de la grosse bête est vite jouissif, surtout quand ça se fait au nez et à la barbe du nain joueur suivant.

Le principe est assez simple. Tous les participants commencent avec un paquet identique, chaque joueur possède donc sa propre pioche. On constitue des piles de cartes (toutes les cartes d’une pile sont identiques) représentant des objets, des armes, des héros: c’est le village. A côté, on constitue un paquet avec des bestioles qui représente le donjon, c’est également dans ce tas que se trouve la fameuse thunderstone dont l’arrivée marque la fin de partie. A son tour, on peut choisir d’aller au village pour s’équiper (améliorer son paquet de cartes) ou au donjon pour se battre. Pour gagner, rien de plus simple, il suffit de cumuler les points de victoire en tatannant des bestioles.

Après 3-4 parties, j’avoue que je me suis régalé et je crois bien que les autres aussi vu les bruitages de boules de feu et de cliquettements d’armure qui ont dû résonner jusque dans la rue. Ok, on a un peu galéré sur la première le temps de bien capter toutes les règles mais une fois compris, le principe est relativement simple.

Je ne peux pas trop présumer de la durée de vie du machin mais les différentes combinaisons de monstres/héros/objets présagent un nombre de parties très varié. De plus, une extension existe déjà en anglais et une deuxième arrive d’ici la fin de l’année, présageant des traductions rapides et un pool de cartes bien plus important.

Deux petits bémols: un peu plus d’interaction entre les joueurs ne serait pas de refus et les cartes qui s’abîment très rapidement à cause de la grande quantité de manipulation mais ça ne nuit en rien au plaisir de jeu.

Tags: , , ,

6 Responses to “La pierre tonnerre”

  1. White Dwarf 19 août 2010 at 0:55 #

    Je ne suis pas un Nain râleur ;-) , sauf quand le mage elfe me prive d’une victoire minutieusement préparée ;-)

  2. Marie 19 août 2010 at 20:08 #

    Dominion c’est très sympa aussi. Pas tout à fait le même type de jeu, mais ça poutre dans tous les sens aussi. Teste le si tu as l’occasion. ;o)

  3. ninise 20 octobre 2010 at 15:14 #

    ah oui j’ai testé ce jeu aussi. la premiere est vraiment dure d’ailleurs j’ai fait le plus bas score
    au bar de la plage les mardis soirs: soiree jeux!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le blog de Bintz n'est pas un blog sur le cyclimse » Blog Archive » Gosu: mot d’origine coréenne signifiant « chef » - 4 octobre 2010

    [...] toujours beaucoup apprécié les jeux de cartes pour l’aspect pratique (l’installation/rangement du jeu est généralement rapide) mais [...]

  2. bintz.fr » Blog Archive » Thunderstone 2 le Retour – La Colère des éléments - 18 juillet 2011

    [...] Il y a quasiment, un an, je vous parlais d’un jeu fraîchement traduit dans la langue de Molière: Thunderstone. [...]

  3. Gosu: mot d’origine coréenne signifiant « chef » | bintz.fr - 19 février 2013

    [...] toujours beaucoup apprécié les jeux de cartes pour l’aspect pratique (l’installation/rangement du jeu est généralement rapide) mais [...]

Leave a Reply