C’est assez, je suffoque!

Derrière ce calembour d’école primaire, les premières photos du voyage, en commençant par de l’animalier. Et oui, je suis allé faire un tour en Basse Californie (pour ceux qui se demandent, c’est la partie mexicaine de la Californie, une longue péninsule qui s’allonge dans le prolongement de la faille de San Andreas), du côté de Cabos San Lucas, histoire de me frotter aux gros américains qui peuplent la station touristique avant le début du spring break.

Mais ce ne sont pas les seules baleines qui visitent le coin quand les eaux polaires se font fraîches. En effet, on peut observer, moyennant une petite balade en bateau, toutes sortes de cétacés s’ébattant gaiement entre l’océan Pacifique et la mer de Cortés.

baleine_a_bosse_arche

Lors de ma sortie, j’ai eu la chance de pouvoir observer quelques baleines à bosse. Leur particularité? Elles aiment bien sauter à la surface en tournant sur elle même. Pas très gracieux mais fortement impressionnant, surtout quand on se retrouve face à une maman et son petit baleineau tout foufou. Ca rend la prise de vue d’autant plus difficile: anticiper la sortie de l’animal à la surface, lutter contre les mouvements du bateau, bouger d’un bout à l’autre de l’embarcation… c’est coton!

baleine_a_bosse_voilier1

Sur la photo ci-dessous, on voit bien le « petit » en train de sauter et l’adulte un peu plus au premier plan, faisant juste un passage à la surface. Pour avoir une idée, les bateaux n’ont pas le droit de s’approcher à moins de 30m, donc on devait être à peu près à cette distance là.

baleine_a_bosse_voilier2

Dans cette zone, il y a également des baleines grises, plus grosses et moins farouches. Elles sont par contre carrément moins fun car elles font juste des passages à la surface mais elles se rapprochent beaucoup des plages, il est donc possible de les observer depuis la côte.

baleine_grise

Ma petite femme a également vu sauter brièvement une raie manta et un dauphin solitaire est venu faire le show quelques minutes. Rajoutez à ça des pélicans qui vous frôlent à quelques mètres (et un pélican, c’est bien bien gros), des mouettes qui volent les poissons pêchés par les lions de mer et ces derniers, en colonie, affalés sur leur rocher au niveau de l’arche de San Juan ayant fait la renommée de la ville.

arche

En résumé, une vadrouille magique, loin du tumulte touristique de la ville avec un chauffeur de bateau super cool et des animaux au rendez-vous.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply