In the desert, you can remember your name

Les baleines et la mer, c’est bien joli mais personnellement je préfère largement la route et la montagne. Après avoir fait trempette, il fallait bien compenser en prenant une journée de voiture de location afin de remonter un peu vers le nord. Ca tombe bien, la Californie mexicaine est traversée du nord au sud par une looooooongue route: la transpeninsular.

transpeninsular_camion

Le plan initial était de la faire en entier mais le temps manquant, nous n’en avons fait qu’un très court tronçon, suffisant pour se donner une idée de ce qu’est le désert avec ses cactus, ses rapaces et ses grandes routes perdues entre mer et montagne. La plupart des photos ont été prises dans les rares zones où il est possible de s’arrêter sans se faire aplatir par un gros 4×4, pas facile et bien frustrant quand on traverse ces paysages grandioses sur des routes qui montent et qui descendent.

transpeninsular_canyon

Comme dans pas mal de zones du pays, la route est bordée de mini-chapelles, croix ou de simples fleurs en souvenirs aux personnes décédées sur cette route relativement dangereuse. Pourquoi dangereuse? Parce que la route part dans tous les sens et que les gens ont une fâcheuse tendance à doubler, même sans visibilité, qui plus est dans des zones de travaux pour rénovation du bitume. Forcément parfois ça marche pas top.

transpeninsular_croix

Il est parfois possible de prendre une piste et rouler quelques kilomètres pour rejoindre l’océan. C’est encore plus magique car on bifurque vers un no man’s land de végétation aride, composé principalement de ces cactus énormes pouvant atteindre les 4 mètres.

transpeninsular_piste

transpeninsular_cabane

transpeninsular_cactus

Une fois arrivé à la plage, on se dit qu’on va pouvoir se baigner un peu pour compenser la chaleur toute relative (25-30°C) de ce mois de février. C’est sans compter avec l’eau glaciale du Pacifique, digne d’un lac de montagne au mois de juillet. Mais bon, avec cette vue, on ne peut pas vraiment se plaindre.

transpeninsular_cerritos

Je vous laisse sur une petite musique de circonstance, en espérant qu’elle vous fasse un peu voyager!

Tags: , , , , , , , , , ,

2 Responses to “In the desert, you can remember your name”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php:58 Stack trace: #0 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php(19): the_commenter_link() #1 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(174): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(145): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-walker-comment.php(135): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #4 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/class-wp-walker.php(321): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, 1, 0, Array, '') #5 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-includes/comment-template.php(2103): Walker->paged_walk(Array, -1, 0, 0, Array) #6 /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/comments.php(27): w in /homepages/45/d248592915/htdocs/wp-content/themes/skeptical/includes/theme-comments.php on line 58