Les séries 2011, le retour de la suite II

Pour continuer sur la lancée du précédent article, un tour sur les autres séries que j’ai testé cette année. Cette deuxième fournée est bien plus intéressante que la première.

—————–

Pan Am

On m’a vendu Pan Am comme étant le nouveau Mad Men. En fait je pense que c’est plutôt « si vous aimez Pan Am, vous aimerez Mad Men » par contre je suis plus dubitatif sur l’inverse. Comme son nom l’indique, la série reprend l’histoire de la fameuse compagnie d’aviation américaine dans les années 60. On y suit les aventures d’un groupe d’hôtesses/pilotes sur fond de guerre froide au gré des trajets et des villes visitées.

Honnêtement, le pilote est très plaisant mais en avançant dans les épisodes, on se retrouve devant une photo un peu trop propre. Tout est joli, tout est coloré, c’est un peu Mad Men au pays des Bisounours. C’est aussi particulièrement stéréotypé: un passage en Italie et on se retrouve avec des rues embouteillées de Fiat 500 avec des locaux se gueulant les uns sur les autres ; une visite en France et on finit dans un cabaret à boire du champagne avec un Jean-Jacques moustachu… Christina Ricci, pourtant brillante dans le pilote, devient bien fade au fur et à mesure qu’on avance, les acteurs sont tout de même globalement bons mais leurs personnages manquent cruellement de profondeur.

Bref, là où Pan Am aurait pu être une très bonne série d’ambiance, elle pêche clairement par une vision très américanisée et binaire du monde (je vous fais grâce de l’intégration de l’espionnage dans la trame), à pousser peut être jusqu’à la fin de la saison mais je n’ai pas trop d’espoir. Peut être que Mad Men a définitivement tué le genre. (et si vous ne connaissez pas Mad Men, foncez sur les saisons existantes, c’est top même si le rythme est très lent)

—————–

Once upon a time

Once upon a time, c’est pour l’instant la bonne surprise de cette année! Avec Jennifer Morrison (House, How I met your mother) dans le rôle principal, on se trouve transporté à Storybrooke, petite bourgade dans laquelle, sans le savoir, les personnages de contes sont retenus prisonniers par une malédiction. C’est là que l’héroïne entre en jeu malgré elle pour lever le voile sur cette amnésie magique, luttant contre la Méchante Reine recyclée pour l’occasion en maire du village.

Ca aurait pu être kitch et cheap mais au final on alterne les flashbacks dans le monde féérique et l’enquête dans la monde « réel » sans que ce soit pénible, ça passe même plutôt bien! C’est pas mal joué, divertissant et après quatre épisodes diffusés j’ai bien envie d’aller au bout des quatorze prévus. Par contre je doute que la durée de vie sur plusieurs saisons soit vraiment garantie.

En résumé, une bonne petite série fantastique, servie par un bon casting (Robert Carlyle en tête de file) qui devrait divertir sans problème les amateurs du genre mais peut être pas les autres.

—————–

Grimm

Amateurs de Buffy, à vos écrans, là aussi une bonne surprise! Alors que le héros, policier à Portland, coule des jours paisibles auprès de sa future femme, sa vieille tantine vient lui rendre visite et lui annonce qu’il est un Grimm: un chasseur de monstre pouvant les voir sous leur véritable apparence alors qu’ils ont l’air humains pour le commun des mortels.

Après seulement deux épisodes, j’aime l’ambiance à mi-chemin entre X-Files, Supernatural et Buffy. Le gentil enquête sur les méchants, c’est du sérieux mais c’est quand même entrecoupé de quelques blagounettes qui détendent l’ambiance. Les effets spéciaux ont remplacé le maquillage carton pâte des vampires de la blondinette et c’est plutôt crédible, on se prend même à sursauter sur certaines scènes un peu oppressante.

Comme Once upon a time, je pense que Grimm plaira aux amateurs de séries contemporaino-fantastiques mais là où le premier reste gentillet et « mignon », ce dernier vise plutôt à faire un peu peur (mais pas trop) en intégrant directement les monstres dans notre monde et en les rendant vraiment beaucoup plus vilains qu’une Méchante Reine attaquant ses ennemis à grands coups de pomme rouge.

—————–

Au final, comme vous l’aurez déjà compris, j’ai bien aimé ces trois séries même si je n’ai pas trop la foi pour Pan Am, à voir comment ça évoluera sur la longueur. En attendant, j’ai définitivement oublié toute idée de regarder Terra Nova vu les opinions globalement très négatives sur la série et j’attends toujours qu’Alcatraz commence (janvier 2012).

Il reste quand même largement de quoi s’occuper avec les séries en cours (How I met your mother, The Big Bang theory, Hung, etc…) sans parler de celles qui reprennent bientôt (Californication et Game of thrones en tête de file).

Tags: , , , , , ,

One Response to “Les séries 2011, le retour de la suite II”

  1. Marie 18 novembre 2011 at 18:29 #

    J’ai pas vu Pan Am, donc pas d’avis.
    Once upon a time ça a un côté parfois gnian gnian qui m’agace (et j’ai toujours du mal à trouver Blanche Neige jolie) mais ça fonctionne quand on met de côté tous ses préjugés et son esprit critique & cynique.. ;)
    Grimm l’idée est bonne mais purée que les FX sont mauvais !

    Sinon, depuis la dernière fois, j’ai commencé Suburgatory sur un père et une fille qui vivaient à NY qui se retrouvent à vivre en banlieue riche et pleine de bimbos sans cervelle. Ca vole pas hyper haut, mais il y a de bonnes piques concernant la société américaine des suburbs..
    As tu vu Homeland ? Je ne sais plus.. sincèrement c’est pas mal en série conspirationniste.

    Et j’ai Hell on wheels sous le coude, que je n’ai pas encore regardé..
    J’attends aussi Luck et Black mirror.
    Et côté reprises : Game of thrones et Shameless !

Leave a Reply