Cthulhu – Masques de Nyarlathotep – CR#2

Lors de la première séance, nous somme rentrés dans le vif du sujet: Jackson Elias avait des informations gênantes concernant l’Expédition Carlyle et il l’a payé de sa vie, charge aux investigateurs de faire la vérité sur cette sombre affaire… l’enquête ne fait que commencer!

Dynamite et Juju ne font pas bon ménage

Récapitulatif des dates clef de l’expédition Carlyle par Albert Flanagan:
1919
• 4 avril : annonce de l’expédition dans les journaux
• 5 avril : départ pour Londres
• 3 juillet : départ de l’expédition de l’Egypte pour le Kenya
• 24 juillet : annonce du safari dans la région de Nairobi
• 15 octobre : l’expédition Carlyle est portée disparue !
1920
• Mars : expédition de secours d’Erica Carlyle
• 24 mai : la police de Nairobi confirme le massacre de l’expédition de Roger Carlyle
• 19 juin : 5 hommes de la tribu Nandi sont exécutés

1-Présentation :
Sessions de jeu #2:

• Jeudi 11 Aout 2011
Investigateurs :
• Professeur Lewis Lexington, archéologue
• Albert Flanagan, ingénieur-mécanicien/pilote
• Harvey Weezle, médecin
• Edward Green, explorateur
• Zacharias Atkinson, moine défroqué
• Charles R.R Bapkins, détective conseil

Vous trouverez ci-après le carnet de note de Charles R.R Bapkins.

2-Evènements :
• lundi 19 janvier 1925 : visite à mademoiselle Erica Carlyle à la riche demeure familiale Carlyle
aux environs de New-York City. Le groupe d’investigateurs se présente au complet afin d’obtenir
une aide financière de la part d’Erica et ce pour monter une nouvelle expédition (l’expédition «
Lexington : sur les traces de l’expédition Carlyle »). Cette nouvelle expédition aura pour but de
retrouver le frère disparu d’Erica, Roger Carlyle, ainsi que d’éclaircir les causes de la disparition
de Jackson Elias.

De nouveaux éléments laisseraient supposer que Roger n’a pas trouvé la mort comme le
prétendraient certaines autorités africaines… Malgré les éléments avancés par les
investigateurs passionnés et le fait qu’il partagent avec Erica les mêmes souffrances dues à la
perte d’un être cher (Jackson Elias), Erica semble rester de marbre. Mais finalement, une fine
analyse psychologique de la part de Zacharias débloque la situation.

Erica nous donne accès aux livres d’étude de son frère qu’elle gardait secrètement dans un
coffre fort camouflé. Elle nous met en garde contre leur contenu jugé « dérangeant »…
Les livres :
-Le Peuple du Monolithe (anglais)
-Les Manuscrits Pnakotiques (anglais)
-La Vie d’un Dieu (anglais)
-Passages choisis du Livre d’Ivon (français)

Aussitôt, Harvey s’attèle aux Manuscrits Pnakotiques, Zacharias à La Vie d’un Dieu et enfin, le
professeur Lexington au Peuple du Monolithe. Harvey succombe à une crise de terreur panique
soudaine (les couvertures des ignobles manuscrits sont en peau humaine !!!) et commence à
arracher les pages de l’ouvrage impie pour les jeter au feu. Il est heureusement vite maîtrisé et
ramené dans sa chambre pour prendre un peu de repos.

Zacharias trouve des informations sur un certain « Nyarlathotep » et un « Pharaon Noir » ainsi
que sur « le lieu où ce dernier pourrait être invoqué » ? Enfin, le professeur ne semble rien
apprendre de très intéressant pour l’instant…

Pendant la nuit, Harvey et moi même sommes pris de cauchemars terribles et blasphématoires.

• mardi 20 janvier 1925 : le lendemain, à l’issue de la rencontre avec mademoiselle Erica
Carlyle nous obtenons d’elle la garde sur l’honneur de ces 4 livres ainsi que le financement de
notre expédition jusqu’au Caire (pour un trajet NY-Londres-Le Caire)!

Visite du professeur Lexington à son université. Obtient de cette dernière le financement de
notre expédition du Caire à Nairobi.

Enquête de Flanagan concernant Brady, un des membres de l’expédition Carlyle. C’était
apparemment un sergent des marines qui a pas mal bourlingué à travers le monde (participation
à de nombreuses guerres). Il aurait été par la suite mercenaire au Maghreb…

Le toubib active son réseau à propos de la boutique Juju, sans succès.

Le professeur accompagné d’Edward confie le manuscrit « Les Passages choisis du Livre
d’Ivon » à sa connaissance Jonah Kensington (L’éditeur d’Elias de chez Prospero Press) ce
dernier parlant français. Il propose également de financer l’expédition à hauteur de 1000$, il
centralisera également les informations recueillies.

J’apprend de mon contact, Martin Poole, à la brigade criminelle de N-Y que des nègres en grand
nombres se réunissent certains soirs à la boutique (« boutique Juju ») d’Imports de colifichets
africains de Silas N’Kwane à Harlem. Ces informations font suite à la planque convenue avec le
lieutenant Poole. Des chants lugubres et autres incantations méphitiques se devineraient
faiblement depuis la rue.

• mercredi 21 janvier 1925 : Je planque avec Edward toute la nuit devant la demeure de
Kensington afin de lui venir en aide en cas d’intrusion malveillante. Le lendemain, quand le
professeur retourne le voir pour parler de la traduction, cette piste ne donne pas beaucoup
d’informations. Le manuscrit étant écrit en vieux français, son déchiffrage pourrait prendre à
Jonah beaucoup plus de temps que prévu… Le terme énigmatique de «baisers sanglants» en
qualité de signature d’Elias sur sa lettre n’est qu’une « plaisanterie » entre ce dernier et Jonah.

Le professeur et Harvey tentent un coup de bluff. Ils se présentent au BAM (Bureau des Affaires
Médicales) afin de récupérer les dossiers de Roger Carlyle rédigé par son médecin traitant,
Robert Huston, membre de l’expédition Carlyle.

Erica Carlyle est mise au courant de la tentative et même si elle autorise la diffusion du dossier
personnel de son frère, courroucée elle diminuera sa part de financement de l’expédition
(financement de N-Y jusqu’à Londres uniquement !).

Le dossier nous apprend que Roger fréquentait un milieux très peu recommandable d’Harlem,
fréquentant une négresse semblant passer pour une « chef-chamane » de culte vaudou obscur.
Elle aurait une emprise psychologique non négligeable sur Roger… Le médecin traitant de
Roger serait mouillé dans une affaire concernant le suicide d’une patiente… ?

3-Le Final :
Plus tard dans la journée du 21, convaincu de l’implication de Roger dans le culte de la Langue
Sanglante et ayant rapproché les faits avec les agissements plus que suspects à la boutique
Juju d’Harlem (qui ne serait autre qu’un lieu de culte majeur de la secte), le groupe « vote » à
l’unanimité une action « d’infiltration et d’éradication » imminente. Aidé par deux policiers
chevronnés de la brigade criminelle, l’assaut est lancé par un soir sans lune… (NDMJ: en fait si,
yavait de la la lune vu que la veille c’était la pleine lune :p)

-dans la cour intérieure, par une action de groupe minutieusement préparée, nous mettons
aisément hors d’état de nuire les deux sentinelles maquillées en squatteurs déguenillés,

-dans la boutique après un crochetage de la porte d’entrée sans problème de ma part, nous
identifions un passage caché, une trappe, menant vers de sombres souterrains. Nous
subtilisons au passage avec intelligence les livres de compte de la boutique !

-dans un couloir « bas de plafond », d’étranges écritures et symboles sont gravés sur les murs.
Zacharias en commence la retranscription dans son carnet de notes afin de proposer
ultérieurement l’analyse au professeur (ce dernier encore affaibli de sa précédente
escarmouche avec des sectateurs de la Langue Sanglante est resté en arrière, caché dans la
voiture, afin de prévenir tout danger éventuel qui pourrait surgir de la rue)…

-dans la pièce de culte principale, nous découvrons des rangées de tambours ainsi qu’une
énorme dalle de pierre semblant boucher un puits d’où proviennent des gémissement
inquiétants…

-dans la petite pièce attenante, après avoir tiré le rideau, 4 horribles corps décharnés s’animent.
Semblant parodier de manière blasphématoire la démarche des vivants, ces créatures de l’enfer
(des zombies) se jettent sur nous! Forts heureusement et en tant qu’hommes de terrain, nous
gardons tous notre sang-froid (Flanagan, Edward, un policeman et moi même) et faisons
pleuvoir un déluge salvateur de balles et de chevrotines acérées. Il est à noter le carnage que
livra avec acharnement notre ami Edward qui éradiqua à lui tout seul les 3/4 des assaillants !
Les 4 zombies retournent rapidement et violemment dans les bras de la mort qu’ils ne quitteront
plus jamais (et desquels ils n’auraient jamais dû se défaire) !

Nous récupérons :
-une robe de cérémonie bardée de plumes (qui s’avèreront être des plumes de flamands roses),
-une paire de gants ornés de griffes, a priori de grand félin, pouvant être utilisé comme arme,
-un livre intitulé « Les Sectes secrètes d’Afrique » marqué du tampon de l’université d’Harvard,
-un masque de démon africain, apparemment en bois représentant les traits de 4 « choses »
différentes,
-un bol en cuivre poli marqué d’étranges inscriptions sur son piédestal,
-un sceptre sculpté de hiéroglyphes égyptiens,
-un serre-tête de métal gris gravé de runes.

Avant de quitter les lieux et sur les bons conseils d’Harvey (« Harvey les bons conseils ») nous
dynamitons les lieux avant de partir précipitamment à bord de notre voiture, mission
accomplie…

4-Actions restant à réaliser :
• A New-York :
o départ pour Londres imminent (voir la logistique financière, retrait de liquide entre autres),
o CR à Erica pour regagner sa confiance,
o CR à Kensington + récupération du bouquin,
o commencer la lecture des « Sectes secrètes d’Afrique »
o CR à Poole (+photographies des preuves),
o petit rapport à l’université de Nico,
o tours de garde à prévoir,

• A Londres :
o Enquêter sur/ aller à la Fondation Penhew
o contacter James Barrington, un inspecteur de Scotland Yard (contact fourni par Kensington)
o contacter Mickey Mahony, rédacteur en chef du Scoop (contact fourni par Kensington)

• En Egypte :
o Prendre contact avec Faraz Najir, contact de Carlyle au Caire

• Au Kenya :
o Prendre contact / interroger Mark Selkirk (police) par rapport à l’enquête sur l’expédition Carlyle
o Enquêter sur Ajah Sing à Monbassa pour remonter la piste de la Langue Sanglante au Kenya
(dangereux!)

• A Shanghai :
o Se renseigner sur le Tigre Trébuchant
o Se renseigner sur le yacht dont le nom commence par les lettres DAM
o Trouver les membres de l’expédition Carlyle qui pourraient s’y trouver encore

Tags: , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply