Le geocaching, ma nouvelle passion

Les vacances. J’en avais besoin, vraiment besoin. Jamais de ma vie je n’avais aussi avidement attendu le moment de passer la porte du boulot, ambiance fin d’année scolaire les cahiers au feu et les maîtres au milieu. Même si à l’heure où j’écris, la reprise est entamée, je voulais en profiter pour vous parler de ma nouvelle activité, le geocaching, pratiqué assidument pendant ces quelques semaines de pause. Un bon prétexte pour prendre l’air et découvrir de nouveaux coins de balade agréables.

Mais le geocaching, keskessé?

geocache-label

C’est simple: vous vous souvenez des jeux de piste de quand vous étiez gamin? Des chasses aux trésors organisées par votre club de gym ou par les parents de votre copain trop cool pour son anniversaire? Et bien c’est pareil, en mieux, en plus moderne. Il vous faudra un GPS (ou plus simplement votre smartphone) et vous rendre sur un site spécialisé (par exemple http://www.geocaching.com/, je crois que Garmin a un équivalent) pour avoir la liste et surtout les coordonnées des caches. Une fois sur place, un peu de patience et de bons yeux sont nécessaires pour mettre à jour le trésor qui sera souvent constitué d’une simple boîte et de quelques bibelots. Libre à vous de remplacer un objet par un autre après avoir noté votre nom dans le logbook pour immortaliser votre passage. Attention: il ne faut pas se faire repérer par les « moldus », c’est-à-dire les gens ne faisant pas de geocaching, ceci afin de préserver les caches au maximum!

Imaginez des millions de participants dans le monde entier, autant de caches éparpillées aux quatre coins du globe et vous, au milieu, prêt à partir à leur recherche. La pratique est ancienne, j’en avais vaguement entendu parler 2-3 fois mais je ne m’étais jamais lancé. Au final, j’avoue que je suis fan. Cela donne un objectif aux balades « au hasard » et ça a ce petit côté ludique qui ne peut que me plaire. En plus, je découvre que tous les coins que j’aime ont chacun leur cache: les éoliennes d’Avignonet, les ruines de Montbrun, j’en passe et des meilleures. Je créerai peut être les miennes pour ceux qui n’en ont pas encore.

Si vous voulez occuper vos vacances estivales, lancez vous! C’est gratuit, vos gamins vont adorer (enfin j’imagine), ça fait bronzer et éventuellement travailler les mollets si vous partez à la recherche des nombreuses caches planquées sur les chemins de randonnée.

==========================================

Sur iPhone, vous pouvez télécharger l’application gratuite Geocaching Intro ou prendre la payante si vous êtes vraiment à fond

Sur Android elle s’appelle c:geo et offre beaucoup plus de possibilité que son alter ego d’Apple

Tags: , , , , , , , ,

2 Responses to “Le geocaching, ma nouvelle passion”

  1. TofLaBeuze 21 juillet 2013 at 19:43 #

    Bienvenue dans le monde du géocaching ! En fait, il y a bien une application officielle geocaching sur Android, mais elle n’est que payante :-( Et en effet, c:geo est un très très bon choix ! Pour plus d’info, on en parle sur http://france-geocaching.fr .
    Bon géocaching !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Balade geocachesque à Rieux Volvestre | bintz.fr - 22 janvier 2014

    [...] fait maintenant 6 mois que je pratique le geocaching en dilettante. Pour moi, c’est avant tout un prétexte pour faire de chouettes balades ou [...]

Leave a Reply