Heroes of Normandie: le débarquement fait un carton!

L’an dernier, je découvrais Kickstarter et avec lui ses dizaines de projets plus ou moins farfelus. Dans le tas, je tombe sur une initiative française visant à développer un wargame facile d’accès et joli à la fois: Heroes of Normandie, lancé par Devil Pig Games.

heroes_of_normandie

Petit historique des faits

Le thème est évidemment la seconde guerre mondiale et plus précisemment le Débarquement mais dans une optique plus hollywoodienne que simulationniste: le jeu se veut fun, rapide, héroïque. Comme c’est souvent (toujours?) le cas dans les projets participatifs, la livraison est repoussée de nombreuses fois mais les cochons démoniaques font preuve d’une communication honnête, régulière et efficace. Dans ces conditions, c’est presqu’un plaisir de patienter.

Courant mai, quasiment un an jour pour jour après la fin du financement, le paquet arrive enfin, livré en main propre par un des deux développeurs du jeu. On sent la passion qui anime l’équipe et la foi qu’ils ont mis à développer le jeu dont ils rêvent depuis qu’ils sont gosses. Vu le poids du carton, ils se sont pas foutus de nos gueules, du punchboard en veux-tu en voila, des boîtes de rangement, le tout chouettement illustré, que demande le peuple? (sur la photo ci-dessous, il manque 2 petites boîtes et on ne se rend pas compte de tout le contenu de chacune)

Heroes of Normandie - Kickstarter

Heroes of Normandie, comment ça marche?

C’est bien beau tout ça, mais qu’en est-il du jeu en lui même? Dans mon adolescence et même un peu après, j’ai été un grand adepte des jeux de figurines, Warhammer Battle/40k et leurs dérivés, Confrontation, j’en passe et des meilleures. Avec le recul, ces jeux étaient relativement complexes, revenaient cher, n’étaient pas très beau si on ne passait pas des heures à peindre/assembler les figurines, sans parler de la préparation des décors et on finissait très souvent par se balancer des trucs à la gueule suite à un jet de dé foireux.

Peut être que j’ai mûri mais je trouve que HoN répond parfaitement à ces travers.

Le tour se décompose en 3 phases très simples:
* phase d’ordre: chaque camp possède un certain nombre de pions numérotés, on les place face cachée sur ses unités qui agiront dans l’ordre des numéros ;
* phase d’action: on révèle chacun son tour son numéro 1 qui peut agir, puis le 2, etc… l’action pouvant être un mouvement + attaque au corps à corps ou rester immobile pour tirer ;
* phase de réserve: les unités non activées peuvent bouger (et uniquement bouger), on résoud certains effets temporaires et hop, le tour est fini.

dalle_plage

officier-nazi

Le jeu utilise des plateaux couleur composés de cases carrées, on oublie les hexagones imbitables des wargames « traditionnels » et toutes les informations sont imprimées sur les plateaux et sur les pions sous forme de pictogrammes (pour les compétences spéciales, les caracs des unités, etc…). Les tirs/corps à corps se gèrent au D6 avec un système de bonus/malus comparé à une défense, quelque chose de très simple et on ne lance jamais plus de 2-3 dés.

unite-us

On a comme résultat quelque chose de rapide, simple et beau, les pions/plateaux étant particulièrement réussis. Mais pour faire avaler la pilule de la malchance qui arrive fatalement dans ce genre de jeu, les cochons ont ajouté encore plus d’aléatoire mais de l’aléatoire fun: un deck de cartes évènement pour chaque camp. Par exemple, une unité qui devrait crever pourra être sauvée par une carte « Dans le casque » façon scène d’intro du Soldat Ryan, une unité pourra entrer dans un bâtiment par la fenêtre plutôt que par la porte avec une carte « Surprise » mais toute carte pourra être contrée par une carte « Nein! Nein! Nein! » (à crier avec la voix d’un vilain allemand énervé). Cela engendre des retournements de situations improbables particulièrement jouissifs.

Après une petite dizaine de parties jouées, le jeu est clairement une réussite. On est très vite pris dans l’ambiance nazi bastard vs GI Joe et même la défaite a un goût de victoire quand on réussit à essuyer ses rangers sur le cadavre sanguinolent de l’officier nazi. Seul petit bémol, les règles ont déjà subi un premier lifting et quelques pions sont bugués, il faudra donc faire tourner l’imprimante mais cela ne nuit absolument pas au plaisir de jeu.

Utilisation détournée

Au dela de sa vocation première, je compte utiliser Heroes of Normandie pour gérer certaines scènes de combat lors de parties de Cthulhu. DPG s’est d’ailleurs rapproché de Modiphius, l’équipe à l’origine d’Achtung Cthulhu, afin d’intégrer des pions représentant des monstres (zombies, mi-go, profonds, etc…), des investigateurs ou des divisions de nazis occultes.

Que du bon! Mais je reviendrai là dessus quand j’aurai réellement arrêté les règles que je souhaite utiliser à ce niveau.

Quel avenir?

heroesofnormandie_wewantyou

Le passage par kickstarter n’était qu’une étape, le jeu est sorti en boutique de manière assez opportune le 6 juin dernier, marquant les 70 ans du débarquement d’une belle pierre ludique. Vous pouvez donc vous ruer chez votre crémier habituel pour qu’il se mette en contact avec DPG si ce n’est pas déjà fait. Certes, vous n’aurez pas tous les bonus gratuits du kickstarter mais la boîte de base est déjà largement suffisante pour jouer plusieurs dizaines d’heures puisqu’elle contient une douzaine de scénarios auquel il faut ajouter la possibilité de monter ses armées à base de points (comme une armée de Warhammer battle).

La gamme va continuer à s’élargir avec la sortie progressive dans le commerce des bonus débloqués par le kickstarter, de nouveaux packs de scénarios et une gazette trimestrielle qui offrira des punchboards inédits, des scénarios ainsi que des informations historiques. Un nouveau kickstarter sera lancé prochainement pour fournir un nouveau cadre de bataille, peut être Stalingrad. Une version jeu vidéo est déjà annoncée pour la fin de l’année pour tablet et PC. Bref, les cochons ne chôment pas!

Le futur semble en tout cas radieux pour Devil Pig Games et vu le plaisir que m’a déjà procuré leur jeu, je ne peux leur souhaiter que le meilleur pour la suite.

Soutenez l’effort de guerre, achetez Heroes of Normandie!

Les liens utiles:
Site officiel – Devil Pig Games : des news, la boutique, un forum réactif pour répondre à vos questions.
Le kickstarter de l’an dernier : pour baver sur ce que vous avez raté.
L’explipartie sur Tric Trac : parce qu’une bonne vidéo vaut toutes les explications de règles ci-dessus.

Je n’en mets pas plus, vous avez tous les liens réellement utiles en bas à gauche du site officiel.

Tags: , , , , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Shadow over Normandie: Alerte aux profonds sur la côte | bintz.fr - 19 juillet 2014

    [...] Heroes of Normandie livré, les vilains cochons de Devil Pig Games récidivent avec un nouveau kickstarter. On reste [...]

Leave a Reply