Ils se disent Charlie

Initialement posté sur Facebook, j’aimerais partager ce petit texte au delà de mes amis. Faisant écho à mon post précédent, j’avoue être dégoûté de voir comment la situation évolue.

Le temps du deuil semble déjà terminée et on pisse allègrement sur les cadavres encore chauds… je m’attendais à beaucoup de récupérations mais là, on atteint des sommets et avec une rapidité fulgurante.

Finalement ils doivent pas rigoler tant que ça, de là haut, les dessinateurs de Charlie à entendre des marseillaises et des tintements de cloches en leur honneur. Ils doivent même carrément dégueuler de voir la brochette d’enculés d’ici et d’ailleurs qui vont défiler, écharpe en bandoulière en tête du cortège.

Cette manifestation aurait dû être aux mains du peuple et pas le prétexte pour se montrer derrière des idéaux qui ne sont pas les leurs.

Et quand ce matin, je vois que Pécresse parle déjà d’un Patriot Act à la française, j’ai envie de me recoucher pour la journée. Mais bien sûr, utilisons comme prétexte l’assassinat de la liberté d’expression pour se calquer sur une des lois les plus liberticides au monde!!! Le Patriot Act est une merde sans nom qui, au nom de la sécurité intérieure, permet à n’importe quelle entité gouvernementale de foutre votre vie en l’air à la moindre suspicion (fondée ou pas) de danger. La suite c’est quoi pour nous? 1984, Minority Report ou Person of Interest?

Aujourd’hui, je ne suis plus Charlie car je ne veux pas être Charlie aux côtés de Naftali Bennett, Ali Bongo ou Mariano Rajoy. J’espère que ceux qui, comme moi, l’ont été ces derniers jours, se souviendront qu’il faut être vigilant au quotidien concernant la liberté d’expression et si nous voulons honorer la mémoire des victimes, l’objectif est de continuer à critiquer ce qui doit l’être, sans tomber dans le complotisme de bas étage.

Bon courage à ceux qui auront eu les tripes de défiler derrière cette ribambelle de connards, moi je vais me relire un peu d’Orwell.

Ma femme me faisait remarquer à l’instant que l’on devrait aussi utiliser le tag #notinmyname pour leur dire qu’eux non plus ne sont pas les bienvenus.

big_brother

Tags: , ,

No comments yet.

Leave a Reply