Conan est sur kickstarter, par Crom!

Si vous suivez un peu l’actualité ludique, vous n’avez pas pu passer à côté du projet kickstarter monstrueux qui tourne maintenant depuis trois semaines: Conan de Frédéric Henry (Timeline, les Bâtisseurs, the Adventurers). Déjà 1,5M€ et c’est parti pour battre des records dans le rush final.

conan-banner

Dans la pléthore de sorties boutique conjugée à la multiplication des kickstarters, pourquoi est-ce qu’il faut mettre ses euros dans ce projet plutôt qu’un autre?

conan-boxcover

Quelques pistes pour vous décider d’ici au 11 février, fin du financement:

Une démarche « responsable »

C’est le gros gros point fort de ce projet et la raison principale qui m’a poussé à le backer les yeux fermés. Tout le jeu est déjà développé et testé depuis un an par plusieurs centaines de joueurs, la licence Conan a déjà été payée ainsi qu’une grosse partie des intervenants (ou du moins négociées). Parmi eux, beaucoup d’anciens de Rackham comme Paolo Parente, un sacré gage de qualité surtout concernant la qualité des figurines. Tant qu’on est dans le name dropping, on peut citer en vrac Adrian Smith, Antoine Bauza (7 Wonders, Tokaido), Bruno Cathala, Croc ainsi qu’une grosse participation d’Asmodée en terme de pré-commande (et il y a des illustrations de Brom dedans!).

L'équipe Monolith

L’équipe Monolith

L’investissement initial réalisé avant le lancement de la campagne s’élève à environ 200k€. Le business plan est prévu sur le long terme et Fred Henry passe d’ailleurs sur BFM TV demain matin pour expliquer tout ça (bon, ça sera vers 8h du mat donc je serai encore au lit ou sous la douche mais yaura toujours le replay). Edit: le lien du spot chez BFM

Les palliers de participation sont simples: la box de base ou une box « deluxe » avec des figurines en plus. Les deux sont extrêmement rentables vu la tétrachiée de stretchgoal débloqués. Comme on dit dans le milieu, on a affaire à du kiloplastique bien rôdé mais pas que (voir plus loin). Libre ensuite à chacun de rajouter un ou plusieurs add-ons, le dosage entre les trucs exclusifs ou pas étant relativement bien mené et puis bon, même sans addon, le jeu a l’air d’avoir une durée de vie assez monstrueuse.

En plus de tout ça, la démarche est complètement transparente et assumée: on vous dit comment on a prévu de le faire et on vous prouve qu’on le fait. Jamie, le community manager, est d’ailleurs très bon dans l’exercice. Peut être même qu’on sera livré dans les temps (chose rare lors du financement d’un jeu, rappelons le, même pour une grosse boîte comme CMoN).

Enfin et surtout: quasi aucun risque de ne rien recevoir au bout du compte.

Un des plateaux de jeu: le village picte

Un des plateaux de jeu: le village picte

Le système de jeu

conan

Conan est un jeu de plateau asymétrique où un groupe de joueurs contrôle des personnages des romans (Conan, Shevatas, Belit…) contre l’overlord, un joueur qui contrôlera les adversaires des héros: gardes de la ville, pictes sauvages, monstres en tout genre. Le jeu est principalement comparé à Descent ou à son fameux ancêtre, Heroquest (nostalgie quand tu nous tiens). Mais la véritable force de Conan, c’est que l’overlord est un joueur à part entière et pas seulement un pousseur de figurines aux choix limités.

Descent permettait déjà un rendu du même type mais Conan se veut moins simulationiste, plus fluide et facile d’accès: pas de portée sur les armes à distance, déplacement par grandes zones au lieu de cases, on peut passer d’un perso à l’autre sans limitation pendant le tour des joueurs, etc… Tout est fait pour dynamiser le jeu, les actions étant gérées par un système de gemmes représentant des points d’action se transformant en fatigue. On peut donc bourriner comme un cochon pendant un tour mais il faudra passer le suivant à se reposer (et donc à ne rien faire) pour pouvoir agir de nouveau, tout sera affaire de gestion.

Les plateaux ne sont pas modulaires, la variabilité viendra de la composition de l’équipe et des différents scénarios qui seront proposés à terme sur le site de Monolith par les auteurs ou par les fans. Pas trop d’inquiétude à avoir de ce côté là non plus surtout qu’ils viennent de révéler que l’on pourra inverser les rôles: les leaders de l’overlord joués comme des personnages et les héros contrôlés par l’overlord. De quoi multiplier encore les possibilités.

serpent-geant

Ceci mène à des parties d’une heure environ, évidemment variable en fonction du scénario mais cela reste dans la fourchette basse pour ce type de jeu (bonjour Zombicide qui vous annonce un scénar de 45 mins qui dure 2h30, sans parler de l’installation).

A noter la présence de mobilier 3D, comme on pouvait en avoir dans Heroquest, qui sera utilisé activement dans les scénarios: envoyer un tabouret à la gueule d’un adversaire, monter sur une table pour avoir un bonus d’attaque, cramer un monstre à la torche, etc etc… du bon fun!

Le respect de la licence

Avouons le, incarner Conan et ses acolytes, c’est cool. Au-delà de l’image de Schwarzy ruisselant de sueur, le barbare est un personnage ultra-charismatique quoi qu’un peu kitch. Là où ça devient plus sérieux, c’est que 90% du projet est approuvé par le spécialiste mondial de Robert E. Howard qui se trouve être français: Patrice Louinet.

conan-bragelonne

Ce dernier est très présent dans la communication qui entoure la campagne et ses interventions sont particulièrement intéressantes pour comprendre d’où vient le personnages, comment il a été développé par son auteur, le tout ponctué par de croustillantes anecdotes retrouvées dans d’obscurs brouillons originaux. Pour les ayatollahs de l’adaptation, c’est un gage supplémentaire de qualité, même si tout n’est pas « Louinet Approuved ».

En tout cas il m’a convaincu de me procurer rapidement les trois tomes sortis aux éditions Bragelonne. Répétez après moi: la traduction de J’ai Lu, c’est caca. Si vous voulez du format poche, un projet est dans les tuyaux mais ça ne sortira pas tout de suite donc si vous avez un problème d’espace, achetez la version numérique.

Il y a aussi pas mal de choses à faire côté comics mais cela mériterait un article à part entière: vous pouvez déjà jeter un coup d’oeil à la tripotée d’intégrales déjà disponibles chez Panini Comics.

En conclusion

Si avec tout ça, vous n’avez pas envie de rejouer les aventures du Cimmérien dans votre salon, je ne sais plus quoi faire pour vous. C’est un des kickstarters avec le meilleur rapport qualité/prix que j’ai jamais vu, une communauté en plein essor, des auteurs talentueux et sympathiques (et français), des heures de jeu en perspective dans la joie et le tranchage de tête, sans oublier des donzelles court vêtu.

Bref, vous avez une semaine pour attraper le train en marche, ensuite il faudra attendre la sortie boutique et payer un peu plus cher pour beaucoup moins de choses. Vous êtes prévenus!

Quelques liens utiles:

=> La page du projet
=> Une vidéo de partie sur Tric trac
=> La discussion sur le forum de Tric Trac: impossible à suivre vu le rythme auquel les gens postent mais il y a une FAQ très bien faite et régulièrement mise à jour en page 1, les auteurs passent régulièrement pour répondre aux questions des (futurs) joueurs

Update de dernière minute avec tout ce qui est débloqué 24h avant le rush final:
conan-poster

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Continent dont vous êtes le Héros | bintz.fr - 26 octobre 2015

    [...] suis tombé par hasard sur les prémices de ce jeu juste après le kickstarter Conan. Au début, j’ai été attiré par une carte représentant une sorte de gros piaf, à mi [...]

Leave a Reply